Bonne continuation messieurs

Publié le 17/04/2021

A la fin de cette saison 2020/2021, 2 présidents de clubs seinomarins ont décidé de prendre du recul et de quitter leur fonction à la tête de leurs associations respectives.

Nous tenions à leur témoigner notre reconnaissance quant à leur investissement durant leur mandature.

 

  • Guillaume BOILLET – FC Ventois

Vice président en 2009 puis président depuis 2010, Guillaume, âgé de 39 ans, a eu un rôle prépondérant dans la restructuration du club situé sur la route entre Dieppe et Neufchâtel en Bray.

En 10 ans l’équipe fanion du club passe de la D4 à la D2 et point d’orgue, remporte la Coupe Jean Mérault en 2015.

Cette saison le club compte 115 licenciés. Une belle renaissance quand on sait que le club avait été mis en sommeil en 2008.

Guillaume quitte ses fonctions mais sera encore présent du côté du stade des Hotelets puisqu’il restera membre du comité directeur et qu’il rechaussera les gants en équipe réserve. Il suivra également son fils Louis licencié également au FC Ventois.

 

  • Arnaud DESSAUX – AJC Bosc Le Hard

L’ancien défenseur de 41 ans formé et ayant joué des U7 aux seniors au FC Neufchâtel (dont il fût capitaine de l’équipe fanion), est arrivé en 2012 en tant que dirigeant à l’AJC Bosc le Hard.

Encadrant les jeunes au départ (ses fils portant le maillot du club Bolhardais), Arnaud devient président en 2014 et n’hésite pas à rechausser les crampons quand on fait appel à lui, notamment avec l’équipe fanion évoluant à l’époque en D1.

Sous sa présidence, l’équipe fanion est passée d’équipe jouant le maintien en D1 à pensionnaire de R3. De plus le club de 170 licenciés cette saison s’est structuré avec des équipes présentes dans toutes les catégories (dont une équipe seniors féminines) et avec un stade Léon Rochette qui s’est métamorphosé avec de gros travaux de mise aux normes entrepris.

Arnaud a souhaité prendre du recul vis à vis du football, souhaitant consacrer plus de temps à sa vie de famille.

 

Merci Messieurs et nous vous souhaitons le meilleur pour la suite.

Par mathieu dubus

Articles les plus lus dans cette catégorie